Vous devez accepter l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de notre site Internet. Pour en savoir plus cliquez ici.

circumCompiègne et son agglomération

Carte Thermique


Propreté


Qu’est-ce que c’est ?


Un scanner infrarouge embarqué dans un avion mesure le rayonnement thermique des toitures. L’image réalisée permet, par un dégradé de couleurs, de visualiser les déperditions de chaleur par la toiture, et d’en tirer des enseignements sur la qualité de l’isolation. Ainsi, si votre toit apparaît avec beaucoup de bleu, votre maison est bien isolée, mais les zones rouges indiquent les endroits où elle est visiblement très mal isolée.


A quoi ça sert ?

Cela permet aux particuliers, aux entreprises ou aux collectivités d’identifier d’éventuels défauts d’isolation sur leur toiture.
L’objectif est d’inciter à effectuer des travaux appropriés pour réaliser des économies d’énergie. Cette initiative entre dans le cadre du Plan Climat-Energie de l’ARC.

Peut-on interpréter seul ces images ?



Dans une bonne partie des cas, il est possible d’interpréter seul les images. Toutefois, il est  nécessaire d’avoir des éléments en tête : vos habitudes sur la température de chauffage, l’aménagement des combles (si l’espace sous le toit n’est pas habité, la toiture apparaît plus bleue), le type de revêtement et la pente de la toiture ou la présence d’une végétation à proximité (…) sont autant d’éléments qui guident l’interprétation du résultat. Une notice explicative vous aidera dans leur interprétation.

Cependant, il est recommandé de s’appuyer sur le conseil de personnels formés lors de rendez-vous dans les mairies dès maintenant avec l’espace info énergie au 03.44.48.61.30 ou 03.44.10.82.17. ou à la future plateforme d’information du Compiégnois qui ouvrira ses portes dès la fin de l'année.

Comment ça marche ?

On mesure des rayonnements thermiques pour visualiser les déperditions de chaleur par les toitures.
Attention, il faut être vigilant dans l’interprétation. Par exemple, dans le cas d’un local non isolé et non chauffé, la température intérieure du bâtiment est généralement plus élevée que la température extérieure malgré le manque de chauffage. La toiture peut alors apparaître avec des couleurs chaudes (jaune ou rouge), bien qu’on ne puisse pas réellement parler de déperdition.
Sur cet exemple, le garage (à gauche) n’est pas chauffé, il est à 12°. Son toit n’étant isolé, une forte déperdition de chaleur s’en dégage (pour simplifier on a ici converti en une température d’environ 8°). A côté, la maison est à 19° mais le plafond avant les combles non habités et le toit bien isolé limitent les pertes de chaleur. Pour simplifier, ce toit sera à une température proche de la température extérieure soit  4°. La température du toit du garage (8°) est donc supérieure à la température du toit de la maison (4°). A l’image, les déperditions apparaitront donc plus importantes par le garage (dont le toit apparaîtra en rouge ou jaune à l’image) que par la maison (dont le toit apparaîtra en vert ou bleu).

Pour une imformation plus précise, vous pouvez télécharger les documents ci-dessous :


L’opération de thermographie aérienne a été financée par le Conseil Régional et l’Ademe.